AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sacré Grind 2 Le retour, Paris, La Locomotive 9 janvier 2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nilamarthion
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 414
Age : 32
Localisation : Troyes
Groupe préféré : Arkreist :D Slayer, CoB et plein d'autres
En ce moment j'écoute: : Dagoba, Tagada Jones, Scarve, No Return, la french touch' quoi :p
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Sacré Grind 2 Le retour, Paris, La Locomotive 9 janvier 2005   Lun 13 Fév - 2:26

On est déjà une bonne 50aine de personnes devant la Loco à 1h de l'ouverture ce qui n'est pas si mal pour un concert de grind (en fait je pensais qu'on serait à peine 10 pour accueillir la toute première partie du doux nom d'IMPERIAL SODOMY).

17h15 ouverture des portes!!! 15 minutes de retard, c'est très honorable surtout que la Locomotive n'est pas réputée pour être à cheval sur les horaires (voir le récent concert de Therion...). En fait je ne connais pas du tout cette salle et force est de reconnaitre que bien que minuscule, elle est vraiment bien foutue: une longue allée bordée d'un côté par un bar
(serveuses franchement mignonnes ) et de l'autre soit par les stands merchandising soit par un petit coin "repos" orné de fauteuils assez confortables. Puis au bout: la fosse, vraiment petite mais permettant au moins un excellent contact entre les groupes et le public et ceci joue pas mal sur l'ambiance qui est bien plus chaude que dans un Bercy.

Autre aspect de la Loco qui mérite les applaudissements, les attentes entre les groupes sont ce soir là TRES courtes n'excédant pas le 1/4 d'heure. Là encore, la Loco n'est pas réputée pour ça mais là franchement BRAVO!


IMPERIAL SODOMY commence donc assez tôt devant une Loco déjà bien pleine! Je suis encore au bar ce qui est plutôt gênant puisque je ne peux voir la scène. Bon bah bière cul sec et on y va! Trop rien à dire sur ce groupe, du grind ultra-violent sans grande originalité mais qui annonce de
suite la couleur! Pas de compromis avec IMPERIAL SODOMY qui livre un show de qualité avec un son très propre (j'avoue que j'émettais quelques doutes quant à la qualité du son pour un concert de grind mais rien à signaler). Le public bourrine déjà pas mal ("Vous êtes bien bourrins ça fait plaisir!!"), personnellement je reste à l'arrière pour garder mes forces pour les têtes d'affiche.


Entracte. Prochain groupe: GENITAL GRINDER, je ne connais que de nom, on verra bien! En attendant petite discussion avec 2 authentiques tarés qui s'encouragent l'un l'autre dans un cours d'anatomie franchement discutable et principalement axé sur le scrotum.
GENITAL GRINDER déboule enfin! Toujours un son carré pour un death/grind des plus violents! Le groupe sait y faire pour chauffer un public, nous encourageant à "se mettre sur la gueule putain de merde!!!" et annonçant les titres d'une manière plutôt originale avec leur humour bien à eux (morceaux choisis: "ce titre en hommage à ceux qui n'ont pas passé l'année 2004 comme Dédé le pédophile qui s'est fait avalé par une vague géante alors qu'il enculait une petite thailandaise... Tuez les toooouuuuuuuuussssssss!!!!! Je suis pour la peine de mooooooorrrrrrrrrttttttttt", "ce titre est dédié aux ex collantes, qui sont chiantes et qui puuueeeeeennnntttt la meeeeeerrrrrddeeee!!!! 10 tonnes de merde dans ta chaaaaattttttteeeeeeeee!!!!!!!" etc...). Le groupe invite un mec pour pousser la gueulante sur quelques titres puis s'en va non sans avoir motivé les foules pour se déchainer! Sympa!


Quelques minutes d'attentes et LENG TCH'E arrive. Inconnu au bataillon, ce groupe est le seul étranger de l'affiche. Etranger est un bien grand mot puisqu'ils sont Belges (et ça s'entend! Ouarf quel accent!). En tout cas, si GENITAL GRINDER sait chauffer un public, LENG TCH'E a atomisé la Loco!! Pratiquant un grind peut-être plus torturé et moins évident, les terroristes de LENG TCH'E (le grogneur porte une cagoule du plus bel effet ce qui explique peut-être pourquoi un gars à côté de moi était persuadé qu'ils étaient Corses!) débordent d'énergie et ça se voit! Sautant sur scène, headbanguant comme des cinglés, voilà un groupe qui sait occuper son espace! Le "chanteur" (qui par ailleurs utilise 2 micros suivant s'il beugle dans un registre grave et guttural ou aigu et non moins agressif - voix plutôt impressionnante en tout cas!) va jusqu'à faire un slam dans la fosse et finira son morceau à côté de moi! Belle performance quand on voit comment ça s'énerve dans le coin! Effectivement ça commence à devenir bien violent et je ne résiste plus ce coup là à l'envie de monter vers l'avant. Les slams commencent à se faire nombreux (incroyable les bonds que font certains! Et surtout la manière dont quelques uns se rétament faute de gens pour les rattrapper), y compris du côté des filles ce qui n'est pas pour me déplaire, un type à côté de moi se pète l'arcade sourcillière et repart évidemment à l'arrière. Mais malgré cette violence, les gens restent très solidaires, ainsi dès qu'il y en a un qui se ramasse, d'autres le relèvent, si quelqu'un veut partir, instantannément le pogo s'arrête pour qu'il puisse s'en aller sans problème!
Le seul truc un peu... con dans ce show, c'est la manie du bassiste à dire avant d'introduire chacun des morceaux, qu'il s'agit d'un nouveau titre qui sera sur leur prochain album à sortir dans quelques mois... Bref, à l'entendre, ils ont joués l'intégralité du prochain album quoi...
Très bonne ambiance, très bon concert, très bon groupe! Mes prochains achats risquent fort d'être constitués des albums de LENG TCHE! Convaincu!


A l'entrée, une affiche informait que INHUME serait remplacé par MORGUE. Ne connaissant encore une fois que de nom ces 2 groupes ça change pas grand chose pour moi! Mais à en voir la déception de certains, je suis en droit de m'attendre au pire... MORGUE arrive finalement et malgré une présence contestée quelques débordements dans la fosse et quelques problèmes d'ordre technique, livre un show correct mais sans plus, un son un peu brouillon par moment mais ça reste écoutable.
En effet le public est d'un coup plus calme et a franchement du mal à se bouger le cul! Certains commencent à réclamer GRONIBARD, alors que d'autres ont l'air assez satisfait de la présence de MORGUE. On assiste alors à quelques petites engueulades par ci par là dans la fosse mais
heureusement rien de bien grave! C'est sur ce groupe que les remarques décalées commencent à se faire entendre. On a ainsi droit à quelques belles pièces poétiques parlant du plus beau sentiment qui soit d'une manière assez spéciale. C'est bien marrant, ça met finalement une bonne
ambiance même si le groupe a décidément du mal à se faire entendre. Celui ci semble avoir du mal à jouer tout court, il lui faudra se reprendre 3 fois pour balancer un de leur titre ("c'est un vieux titre, c'est pour ça on le foire à chaque fois"). Ils invitent également un de leur pote sur quelques titres. Impressionnant le bonhomme! Quelle voix!
Bref un concert en demi-teinte pas franchement désagréable mais pas très bon non plus... Dommage, une autre fois peut-être.


Maintenant les choses sérieuses commencent vraiment avec ULTRA VOMIT! Attendu comme le messie, le groupe va avoir fort à faire pour relever le défi! Bien entendu la fosse devient instantannément une marée humaine, ça pousse derrière pendant qu'une intro épique à la Star Wars annonce l'arrivée du groupe qui commence par enchainer leurs plus belles poses de guerriers du heavy bien clichées! Après cette introduction pour le moins hilarante, le chanteur prend la parole: "Putain ça fait un bail! C'était ULTRA VOMIT, on laisse la place à GRONIBARD, merci!" Et les voilà qui se cassent!
Ils reviendront finalement après nous avoir fait attendre plusieurs minutes tout de même et c'est alors un festival de grind des plus débiles! Alternant morceaux ultra violent dans la plus pure tradition du style, reprises déjantées et singeant Manowar, Angus Young voire Bob Marley
(excellent ce morceau de heavy joué façon Manowar avec des breaks reggae en plein milieu!), le groupe fait son show en pays déjà conquis! Et ça devient vite le gros bordel dans la fosse, pogo de la mort, rouleaux de pq qui volent, cannettes de bières qui se vident un peu partout (j'en
prendrais bien 2 ou 3 dans la gueule lol) etc... Bref ambiance très festive pour ce concert vraiment excellent! ULTRA VOMIT fait de son show un véritable évennement et le public ne s'y trompe pas et participe plus qu'activement à la fête!
C'est d'ailleurs à ce moment là que je perd mes moyens. Avec 3 ou 4 gars, on commence à bastonner sévère dans la fosse si bien qu'on aura finalement un espace vide autour de nous pendant une bonne partie du concert!
Pour la fin de son spectacle le groupe voit les choses en grand, le chanteur part vite se changer revient avec une belle casquette et une superbe cravate, jouant l'intro de Thunderstruck (d'un certain AC/DC pour les incultes) en faisant le pas du dindon rendu si célèbre par Mr Angus avant d'enchainner sur une reprise carrément génialissime de Ghostbuster! Terrible! Et pour couronner le tout, le groupe se fend d'un petit "Ce n'est qu'un au revoir" version grind avant de quitter la salle!
ULTRA VOMIT, sans conteste le groupe de la soirée, à 2 doigts de voler la vedette à GRONIBARD!


Quand GRONIBARD déboule sur scène, c'est vite la folie! Le groupe, en tenue vraiment sex (comprendre drag queen, putes voir carrément à poil pour le guitariste) fera son concert dans une bonne humeur communicative. Ils enchainneront leurs titres, entrecoupés de quelques vannes bien vaseuses dont eux seuls on le secret. Les rouleaux de pq continue à traverser la salle dans tous les sens si bien que la Loco devient rapidement un champ de ruines sans parler de la scène sur laquelle le maitre mot est "bordel". Trop rien à dire sur ce concert, sinon que GRONIB est un très bon groupe de scène (le son un peu brouillon comme pour MORGUE mais cette impression se dissipe vite), plaisante avec le public, puis les autres groupes, puis sur une affiche des Chippendales ("C'est le mec de l'ile de la tentation là!!! Sans déconner et pis là ben c'est nous! Là c'est moi mais... euh... cet été!"). Les culs se dévoilent avant de retomber dans la fosse aidés en cela par les 2 chanteurs qui prennent un malin plaisir à pousser violemment quiconque monte sur scène! Un gars aidé d'une gonzesse se vengeront en essayant de foutre un des chanteurs à poil... sans succès!
En fin de set, le groupe nous fait cadeau d'une nouvelle compo, en fait c'est juste Pacifuck (du 1er album) joué d'abord à l'endroit puis à l'envers! Seul morceau qu'ils ont composés depuis environ 3 ans nous disent-ils! Un couple est accusé de faire des choses obscènes dans les loges ("1 mec et 1 fille en plus! aaaaarrrrrgggghhhhhh!!!!!!"), les menaces de sodomie intempestives fusent de tous les côtés etc... Festival du second degré, GRONIBARD reste maitre du porno grind!


Je ressortirais de ce concert un brin en vrac pour cause de légère surconsommation de bières (à jeun c'est marrant ), crachant du sang, la chaussette droite ensanglantée (allez savoir comment j'ai fait ça!!! mdr), mal partout enfin bref, comme à la sortie d'un festival grind quoi!


En gros, excellent festival, bravo et merci à la Locomotive pour une si bonne organisation!
IMPERIAL SODOMY: 6/10
GENITAL GRINDER: 7/10
LENG TCH'E: 9/10
MORGUE: 5/10
ULTRA VOMIT: 12/10!!!!!!
GRONIBARD: 8,5/10

Et le public: 10/10


Et pour le mot de la fin, simplement ceci: vivement le Sacré Grind 3ème du nom!!! Aucun doute que j'y serais!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/arkreist
 
Sacré Grind 2 Le retour, Paris, La Locomotive 9 janvier 2005
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sonnambula (Opéra de Paris du 25 Janvier au 23 Février)
» THE ZEROS (US 70's punk-rock legends) à Paris le 10 janvier
» [Groupe]Escape The fate
» 30 Janvier 2012 - Massacre + Macabre - Paris
» 11-12-13 janvier 2013 - PMFF V - PARIS (Divan du monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Notre point de vue, nos discussions, nos expériences ! :: [KRO]niques de concerts-
Sauter vers: